On lutte pour un Internet communautaire, on soutient SCANI !

Petit retour en arrière.

Concernant l’arrêt « French Data Network », il ne faut pas lire trop vite, il ne s’agit pas de l’arrêt DE « French Data Network », mais d’une décision du Conseil d’État portant notre nom, consultable ici.

Les juristes, avocats et commentateurs de l’actualité juridique (si si, des gens font cela) sortent les grands mots pour qualifier la portée de cet arrêt.

« d’une rare ampleur dans sa forme » « déterminant pour nos libertés » [1]

D’autres jugent qu’il s’agit « sans doute l’un des arrêts les plus attendus de ces dernières années » [2]

En quelques mots, le Conseil d’État estime qu’en l’état actuel des choses la conservation des données est justifiée au regard de la menace terroriste qui pèse sur nous. Mais, et c’est une première salutaire, estime également, mieux, ordonne, au gouvernement de ré-évaluer cette menace qui rendrait nécessaire la conservation des données de connexion que nous estimons être ni plus ni moins que de la surveillance généralisée.

S’il ne s’agit pas d’une victoire totale et d’un coup d’arrêt brutal à la paranoïa sécuritaire amorcée depuis plusieurs quinquennats, nous sommes ici en face d’un premier désamorçage de l’ « effet cliquet » des lois sécuritaires.
Alors que jusqu’à présent, lorsque la plume était prise pour rédiger une loi, ce n’était que pour la durcir, le gouvernement se voit désormais ordonné d’évaluer la menace, et d’ajuster ces mesures en conséquence, au lieu de laisser se pérenniser une situation de surveillance de la population dont on ne relâche jamais la bride.

Loin d’être une victoire dont il faut totalement se réjouir, mais une position de compromis et d’équilibre, qui sera amenée à évoluer.
Loin d’être une victoire dont il faut totalement se réjouir, également car comme souvent, toujours presque même, il s’agit d’une victoire « défensive ».

Les coups pleuvent sur Internet et la liberté d’expression, et nous en arrivons à nous réjouir lorsqu’un jour, pour une fois, le coup est moins appuyé, moins brutal, moins sauvage. Mais nous sommes nombreuses et nombreux à déplorer de ne rien pouvoir faire face à des gouvernements, des députés et des ministres de l’Intérieur de plus en plus paranoïaques et défiants vis à vis de leur propre population.

La vraie victoire, la vraie première victoire, consistera à ne plus se comporter en victime d’un cliquet qui ne cesse de se resserrer et face auquel nous n’adoptons la plupart du temps qu’une attitude passive, presque victimaire et résignée.

Cet arrêt, il porte notre nom, mais en réalité FDN n’est pas la seule partie intervenante, nous avons agi aux côtés d’autres associations. Et c’est parce que FDN n’est pas seule que nous obtenons des victoires, même en demi-teinte. Et c’est parce que nous soutenons d’autres associations qu’elles obtiennent des victoires.

Car la première victoire à obtenir, elle n’est pas contre un législateur qui se laisse dicter ses actes par les services de renseignement qui veulent avoir les coudées franches ou un Ministre de l’Intérieur qui n’a que comme argumentaire la peur. La première victoire à obtenir, c’est de se rendre compte que nous ne sommes pas isolé·es dans notre coin, nous existons, et avons besoin de nous serrer les coudes pour exister et se soutenir.

Si la Fédération qui porte notre nom peut désormais peser dans le débat et être prise au sérieux, c’est parce que chaque jour, individuellement, des bénévoles, des passionné⋅e⋅s, soutiennent chacune des associations qui composent ce tissu associatif et aident à atteindre leurs objectifs.

Un exemple : loin du terrain législatif et juridique, un autre combat se mène, obtenir la possibilité d’opérer les réseaux de fibre optique qui sont l’avenir presque immédiat d’Internet dans notre pays.

On peut se désoler que les contrats des Délégations de Service Public donnent l’impression d’être écrits par Orange et SFR, on peut se désoler que les pouvoirs publics soient totalement, ou presque, démissionnaires et fassent une confiance aveugle à des boites privées dont on aura tous constaté l’incurie dès qu’il faut réparer et maintenir en ordre de marche un réseau qui est désormais indispensable à nos sociétés contemporaines, le confinement l’a rappelé.

Ou bien on peut chercher des solutions plutôt que des excuses, retrousser nos manches et se mettre au travail.

Nous l’avons déjà fait : en 2018 et 2019, suite à une campagne de dons, à laquelle nous avons participé en plus de la relayer [3], les camarades d’Illyse, un FAI associatif, membres de la Fédération FDN, a pu commencer à opérer, avec succès, de la fibre optique, sous forme associative.

Nous allons recommencer, cette fois avec SCANI.

Leur projet « Racine », à découvrir sur https://scani.fr/racine/ , est différent du projet porté par Illyse.

Cette fois l’ambition est encore plus grande, au lieu d’accéder à un réseau fibre optique déjà construit, SCANI va FABRIQUER ce réseau. Creuser les trous, tirer les gaines, souder les fibres, raccorder les prises aux domiciles.

En un mot comme en cent : SCANI, une SCIC, va faire ce que les gros opérateurs refusent de faire en Bourgogne faute de rentabilité immédiate à présenter sur un PowerPoint à des actionnaires.

Le projet est ambitieux, oui, et réalisable.

SCANI ne demande pas un don totalement désintéressé, « merci pour l’argent, bisous, au revoir ».
SCANI vous propose de souscrire à une, ou plusieurs, parts du capital de la coopérative.
Prendre des actions, en somme, investir dans cette société coopérative, et donc en devenir un ou une membre, pour contribuer, vous aussi, à construire un réseau communautaire, hors des gros BOFS [4].

 

[1] https://blog.landot-avocats.net/2021/04/23/libertes-et-communications-droits-francais-et-europeen-survol-de-limportant-arret-french-data-network-video-et-article/

[2] https://blog.leclubdesjuristes.com/larret-french-data-network-du-conseil-detat-un-dialogue-des-juges-en-trompe-loeil/

[3] https://www.fdn.fr/soutenons-la-fibre-associative-donnons-a-illyse/

[4} Bouygues-Orange-Free-SFR

 

Réunion buro du 6 juin 2021

Notre réunion mensuelle bureau a commencé dès 20h car nous avions du pain sur la planche 🙂

Divers sujets ont été abordés, outre les récurrents (tréso, secrétariat…), petits extraits choisis (nos membres ont l’intégralité, les veinard·es ^_^ ):

  • Les réunions bistro semblent appréciées, en tout cas cela fait deux fois qu’une dizaine de personnes viennent pour discuter ou se renseigner, du coup on continue et la prochaine aura lieu le 27 juin de 19h30 à 20h30 (voire plus si affinités et énergies non épuisées !)
  • Migration du wiki sur Gitlab : un projet FDN-public a été créé pour les pages du wiki destinées à être accessibles à toustes
  • Ouverture prochaine de comptes sur notre instance PeerTube (avec connexion via le LDAP) :  les conditions d’utilisation ont été définies, les questions de modération réglées, le service sera bientôt accessible à toutes les personnes membres !
  • Préparation de la table ronde à laquelle FDN a été conviée jeudi 10 juin prochain par la rapporteure au Sénat pour la Commission des lois, au sujet du projet de loi relatif à la prévention d’actes de terrorisme
  • Finalisation de la brève appelant à soutenir le projet fibre de SCANI (à lire bientôt sur le site)
  • Nous prévoyons également d’écrire un billet pour contrer la désinformation d’Orange et consorts sur la disparition du cuivre (certaines personnes s’étant vues démarchées pour la fibre avec l’argument que leur ADSL ne fonctionnerait bientôt plus…)
  • Chaque réunion bureau se clôt par des nouvelles de la Fédération FDN. Les comptes rendus de l’ensemble des réunions de la fédé sont déposés sur cette page.

Pose d’un nanopi à TH2

Lundi après-midi, nous avons posé un nanopi dans l’espace loué par FDN dans la baie de Gitoyen. C’était l’occasion de faire quelques photos de la baie, les voici !

 

La baie côté recto, avec ses stickers 🙂

Toujours la baie côté recto, mais vitre ouverte :

La baie côté verso :

Le nanopi :

Réunion « bistro » du 27 mai 2021

Suite au succès de la première réunion « bistro » du 27 avril, nous avons décidé de renouveler l’expérience le 27 mai !

Cette réunion sera ouverte à toustes, membres ou non membres de FDN, et aura lieu de 19h30 à 20h30 (voire plus si discussions passionnantes et non épuisement des participant·es !)

Les personnes non membres pourront venir s’y renseigner à propos de l’asso, et les personnes membres profiter de cette occasion pour se retrouver dans un cadre informel, sans ordre du jour particulier, pour échanger des nouvelles, discuter autour de nos actions et projets,  etc.

Cela se passera sur BigBlueButton, un logiciel de visioconférence libre dont FDN héberge sa propre instance.

L’adresse de la salle  : https://bbb.fdn.fr/b/khr-tce-z5z-l8w

Vous n’avez pas besoin de créer de compte. À votre connexion, vous serez mis·e en salle d’attente jusqu’à ce qu’une personne modératrice valide votre entrée.

 

Réunion bureau du 6 mai 2021

Notre réunion mensuelle bureau s’est une fois de plus déroulée dans la joie et la bonne humeur ! Divers sujets ont été abordés, outre les récurrents (tréso, secrétariat…), petits extraits choisis :

  • Inauguration des réunions bistro : la première s’est bien passée et a même duré plus longtemps que prévu, du coup on réitère l’expérience et la prochaine aura lieu le 27 mai de 19h à 20h30 (voire plus si affinités et énergies non épuisées !)
  • Migration du wiki sur Gitlab : l’ancien wiki a été mis en lecture seule, le LDAP permet désormais aux personnes adhérentes de se connecter au Gitlab avec leurs identifiants usuels. Une page a été créée sur le site pour les détails (bouton wiki sur la barre menu du haut).
  • Ouverture prochaine de l’instance PeerTube aux personnes adhérentes (avec connexion via le LDAP) : question de la modération et de la visibilité des contenus publiés par le compte « officiel » de l’asso, encore quelques détails à régler !
  • Point sur la décision du Conseil d’État du 21 avril.
  • Côté com, on va appeler à soutenir  le projet fibre de SCANI (écriture de billet de blog en cours).
  • Chaque réunion bureau se clôt par des nouvelles de la Fédération FDN. Les comptes rendus de l’ensemble des réunions de la fédé sont déposés sur cette page.

Réunion « bistro » du 27 avril 2021

Comme annoncé dans le compte-rendu de notre dernière réunion de bureau, nous inaugurerons mardi prochain 27 avril notre première réunion « bistro ».

Elle sera ouverte à toustes, membres ou non membres de FDN, et aura lieu de 19h à 20h30 (voire un peu plus si discussions passionnantes et non épuisement des participant·es !)

Les personnes non membres pourront venir s’y renseigner à propos de l’asso, et les personnes membres profiter de cette occasion pour se retrouver dans un cadre informel, sans ordre du jour particulier, pour échanger des nouvelles, discuter autour de nos actions et projets,  etc.

Cela se passera sur BigBlueButton, un logiciel de visioconférence libre dont FDN héberge sa propre instance.

L’adresse de la salle  : https://bbb.fdn.fr/b/khr-tce-z5z-l8w

Vous n’avez pas besoin de créer de compte. À votre connexion, vous serez mis·e en salle d’attente jusqu’à ce qu’une personne modératrice valide votre entrée.

 

Décision «French Data Network et autres» du Conseil d’État

Quelques jours après l’audience publique où le rapporteur public avait présenté ses conclusions, le Conseil d’État a rendu sa décision mercredi 21 avril dans les affaires sur la conservation des données de connexion et la loi renseignement de 2015, initiées par FDN, FFDN, la Quadrature du Net, Igwan, rejoints par Free.

Après plus de six ans de recours (voir le blog de FDN en 2015), c’est la première fois que le Conseil d’État applique la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) et demande ainsi l’annulation partielle des décrets attaqués.

Malgré certaines interprétations contestables, relevées notamment par nos ami·es de la Quadrature du Net, l’arrêt du Conseil d’État accentue la nécessité de réformes du droit français pour respecter le droit à la vie privée et à la confidentialité des communications par les réseaux. Il revient désormais au Parlement français de prendre acte de cet arrêt et de réformer la loi pour la sécurité quotidienne de 2001 et la LPM de 2013 ainsi que la loi relative au renseignement de 2015 et mettre la France en conformité avec le droit européen (arrêt La Quadrature du Net, FDN et autres C-511/18, C-512/18 de la CJUE du 6 octobre 2020, voir par exemple cette analyse de NextINpact).

<edit> On lira également avec profit l’analyse de Marc Rees sur le sujet</edit>

Audience publique au Conseil d’État

Aujourd’hui au cours d’une audience publique à 14h au Conseil d’État le rapporteur public a présenté ses conclusions dans les affaires sur la conservation des données de connexion et la loi renseignement de 2015, initiées par FDN, FFDN, la Quadrature du Net, Igwan, rejoints par Free.

On consultera avec profit les analyses préalables produites par LQDN et de NextINpact à ce sujet.

<edit> Voir aussi le compte rendu publié par NextINpact le 20 avril.</edit>

Rendez-vous le 21 avril pour la décision finale du Conseil d’État, qui mettra fin à 6 années de procédure !

Réunion bureau du 6 avril 2021

Suite à une suggestion émise lors de notre dernière AG, nous allons tenter l’expérience de courts compte-rendus de nos réunions mensuelles (aka « réunions bureau »), à destination des personnes non nécessairement membres (sachant que les personnes membres reçoivent déjà les comptes rendus complets par mail et y ont également accès sur notre wiki).

Voici donc un extrait choisi des sujets abordés ce mois-ci :

  •  Création de réunions « bistro » ouvertes à toutes les personnes, membres ou non membres de FDN. Le but est de permettre :
    • aux personnes membres de se retrouver dans un cadre informel, sans ordre du jour particulier, pour échanger des nouvelles, discuter autour de l’asso…
    • aux personnes non membres de venir se renseigner à propos de l’asso.

    La première réunion de ce type aura lieu le 27 avril.
    Nous publierons une brève dédiée à ce sujet dès que les derniers détails seront en place.

  • Migration du wiki sur Gitlab : l’ancien wiki continuera à être accessible en lecture seule en attendant la mise en place (imminente) du LDAP qui permettra à toutes les personnes membres de se connecter au Gitlab via leur compte adhérent·e.
  • Des comptes mail pour toutes les personnes adhérentes (c’était auparavant réservé aux personnes ayant un abonnement VPN et/ou xDSL) : alias illimités, 5 comptes max par adhérent·e, 5 giga max par compte (avec étude au cas par cas si besoin de plus).
  • Chaque réunion bureau se clôt par des nouvelles de la Fédération FDN :

Règle Digitale Verte: FDN a rendez-vous avec les petits oiseaux et les petits poissons.

L’an passé, nous avons pu assister à une levée de boucliers impressionnante lorsque nous avons annoncé le passage à l’écriture inclusive de nos adresses IP (nous ne regrettons rien, une adresse IP en écriture inclusive est un très bon détecteur à polémistes pénibles de tous bords) ; mais il faut en convenir : pour atteindre une société idéale, il faut continuer à modifier en profondeur les protocoles qui gouvernent nos vies digitales. Après, en 2020, les inégalités de genre, en 2021, FDN poursuit sa stratégie de gestes symboliques forts, cette fois pour sauver notre planète.

« La 5G, c’est pour regarder du porno sur votre téléphone, même quand vous êtes dans l’ascenseur, en HD »
Eric Piolle.

Nous avons vu le déploiement de la 5G se faire, et s’y opposer était manifestement stérile, puisque ces oppostions n’ont pas débouché sur un débat sur son impact écologique, ni sur des mesures de réduction de celui-ci. À l’inverse, les campagnes pour le nettoyage citoyen des berges de nos rivières et de nos boîtes mail font consensus. FDN se met dans le mouvement ! Puisque s’attaquer au désastre écologique doit évidemment se faire à l’échelle individuelle et sans remettre en question le capitalisme, FDN s’engage dans une stratégie de réduction des effets pervers de nos plaisirs digitaux, qui permettra de sauver la planète.

Puisque les politiques nous montrent la voie, nous allons suivre leur propositions, les dépasser et vous disrupter, adhérent·es adoré·es. Pour 2021, FDN ressort du placard les boîtes noires, mais sous forme de boîtes vertes.

FDN va donc toiletter et verdir son contrat avec ses membres. Parce que l’écologie est une affaire de petits gestes, chacun de nos gestes digitaux doit voir son impact environnemental mesuré à l’aune d’une Règle Digitale Verte. Puisque l’impact environnemental des grandes entreprises est intouchable, FDN ira chercher l’éco-mieux chez ses membres.

Pour accompagner ses adhérent·es dans ce vertigineux virage vert, FDN leur propose une stratégie d’accompagnement au changement digital en deux volets:

  • un portefeuille généreux de protocoles verts, mélange savant de tradition rugueuse et d’innovation rétro
  • une aide à la responsabilisation individuelle au moyen des fameuses boîtes vertes.

L’offre de protocoles

Pour des plaisirs digitaux moins coupables, FDN met au service de ses abonné·es des protocoles moins gourmands que ceux actuellement utilisés. S’ils demandent un temps d’adaptation que chacun·e saura trouver entre deux sessions de télé-travail, croyez-nous, quand on s’y est fait, on est comme un poisson dans l’eau.

Et si pour approfondir les sillons de slow web, on disait qu’on arrêtait la culture du site, ce côté obscur d’Internet?
Que pour revenir à nos fondamentaux, on arrêtait le web, surtout ses réseaux « pas très sociaux » (© ® notre émérite Premier Ministe, encore un grand homme, lui) ? Un peu d’audace ! Oui !

Gopher et Gemini

Pour mettre à disposition des informations, FDN vous proposera le meilleur de l’ère de la « 2G » : Gopher & Gémini.
Parlons de Gémini ; il suffit de cliquer sur gemini://capsule.fdn.fr qu’on vous dit !
Autrefois réservé aux, oui OK, nerd·es, bientôt gemini sera the place to be pour y cliquer frénétiquement sans se poser de questions.

UUCP

Pour vos discussions en ligne, en remplacement de https (utilisé par twitter, facebook et gmail), revenons à UUCP.

Le programme boîtes vertes

Bien sûr, mettre à disposition des solutions sobres ne suffit pas. Il faut également s’assurer qu’elles soient effectivement utilisées, faute de quoi nous ne ferions que nourrir l’effet rebond. De même qu’il faut que l’électricité produite par les énergies renouvelables soit utilisée pour des besoins sociaux et non pour partir en fumée sous forme de bitcoin, de même, les protocoles que nous offrons doivent venir remplacer l’utilisation des protocoles actuels, plus dispendieux. Ils ne doivent pas être un simple bouche-trou à la dépendance entretenue par les plate-formes addictives.

Dans ce but, nous voulons compter sur la responsabilité individuelle. Pour donner à chacun·e un nudge dans la bonne direction, nous proposerons de manière obligatoire une infrastructure d’auto-surveillance partagée. Grâce à l’installation de boîtes vertes au sein de notre infrastructure, chaque abonné·e FDN recevra chaque mois avec sa facture, un relevé détaillé de sa consommation site par site, avec leur éco-score. Ainsi, la consultation d’un site gemini vaudra une pastille verte, tandis que la consultation sur le web d’une vidéo olé-olé, surtout géolocalisée depuis un ascenseur vaudra une pastille double-écarlate. Ces informations seront obtenues par Deep Packet Inspection, grâce au soutien des adhérent·es expert·es dans ces techniques, par ailleurs au service des services (de renseignement).

Le côté partagé de cette auto-surveillance lui donnera un caractère à la fois convivial et émulateur, puisque les mesures prises sur chaque membre seront accessibles à toutes et tous via l’interface web de la boîte verte, sur notre nouvelle machine nommée ackbar. C’est ainsi que l’énergie militante qui a si souvent été dilapidée en controverses pourra être canalisée dans ce dispositif panoptique afin que chacun·e sache qu’en enfreignant la Règle Digitale Verte, on se fait taper sur les doigts.

Bientôt le hard

Après cet éco-assainissement du software, FDN passera à l’infrastructure !

Accélérons le mouvement, même, exit l’ADSL, au revoir la fibre, à la revoyure le RTC, bon débarras l’ISDN, du vent le câble coax.

Pour une transition vers un greenwashing efficace, allez, on tente. Serrez les ceintures et accrochez-vous à vos connexions, on migre vers IPoAC .