Notre histoire

 

French Data Network (FDN) est une association française (association loi de 1901 – sans but lucratif) déclarée en préfecture en 1992.


Son but est : « la promotion, l’utilisation et le développement des réseaux Internet et Usenet dans le respect de leur éthique, en favorisant en particulier les utilisations à des fins de recherche et d’éducation sans volonté commerciale »

L’association est le plus ancien fournisseur d’accès à internet en France encore en activité.

FDN a commencé comme fournisseur d’UUCP et tournait sur une infrastructure composée de deux stations NeXT appelant aux USA en RTC pour rapatrier les articles de Newsgroup.



D’ailleurs la plus ancienne trace de FDN est sa mention sur une brochure consacré aux dites machines NeXT.



FDN est, en 2001, membre fondateur du GIE (groupement d’intérêt économique) Gitoyen, opérateur de communications sur Internet qui devient en 2012 l’association Gitoyen (loi 1901).

À partir de 2005, l’association est en mesure de proposer des accès ADSL.

À cette époque, FDN favorise l’émergence de la Quadrature du Net en contribuant à son financement jusqu’à ce qu’elle devienne une association de plein droit en 2013.

Alors que FDN vient de prendre position contre la loi Création et Internet dite « loi Hadopi », SFR résilie son contrat en mars 2009 avec seulement deux mois de préavis pour trouver une solution. FDN réussit alors à trouver un autre fournisseur de collecte, Nerim. Elle contribue ensuite activement à la lutte contre la loi Hadopi, en déposant notamment des requêtes auprès du Conseil d’État, hélas toutes rejetées.

FDN devenant une association de plus en plus grosse, elle fait le choix d’essaimer en 2010 et d’aider d’autres fournisseurs d’accès à Internet à apparaître. Ces derniers se regroupent en 2011 au sein de la Fédération des Fournisseurs d’Accès à Internet Associatifs, dite « Fédération FDN », du nom de l’association initiatrice.

Toujours en 2010, FDN a participé à l’opération de mass-mirroring de Wikileaks et a contribué à ce que le site reste accessible lorsque les autorités états-uniennes ont cherché à interdire l’accès à ses documents. Depuis Wikileaks a choisi le Fonds de Défense de la Neutralité du Net (FDNN ou FDN²) pour assurer son financement.

Lors du Printemps Arabe, en 2011, l’association a fait savoir que son infrastructure bas débit par appel téléphonique était toujours active, ce qui a permis aux populations privées d’ADSL dans les pays en crise d’avoir tout de même un accès à Internet. Voir sur ce sujet le billet : Censure de l’internet en Égypte : une humble action de FDN sur notre blog.

Ayant pris pour habitude d’attaquer les diverses lois liberticides causées par la classe politique, un groupe composé de bénévoles de FDN, de la Quadrature du Net et de la Fédération FDN s’est constitué à partir de 2015 et a pris le nom d’ « Exégètes Amateurs » en pied de nez à l’insulte proférée par le ministre Jean-Jacques Urvoas à l’encontre des opposant⋅e⋅s à la loi « Renseignement ». Ce groupe s’est depuis recomposé pour devenir un groupe de travail propre à LQDN.

Pour être à l’abri de toute pression, l’infrastructure technique de FDN est indépendante des grands opérateurs de télécom et connectée au réseau global via des points de présence dans deux datacenters parisien, Paris-Bourse et TéléHouse 2.





FDN passe, depuis 2018, en plus de Nerim, par le fournisseur de collecte Liazo et est propose désormais également de l’ADSL/VDSL en dégroupage total.

Quant à la fibre… On y travaille 😉

Nos président·e·s

  • 1992 – 1997 : Christian Paulus
  • 1997 : Fabien Roy
  • 1997 – 2013 : Benjamin Bayart
  • 2013 – 2014 : Arnaud Luquin
  • 2014 – 2018 : Fabien Sirjean
  • Depuis 2018 : Blackmoor

Quelques liens et références